Back to top

L'EUROPE: UNE PUISSANCE MONDIALE

Le XIXe siècle a été une période révolutionnaire pour l'histoire européenne et une époque marquée par de grandes transformations dans tous les domaines. Les droits de l'homme et les droits civils, la démocratie et le nationalisme, l'industrialisation et les systèmes de marché libre, tout cela annonçait une période de changements et de nouvelles opportunités.

À la fin du siècle, l'Europe était à l'apogée de sa puissance dans le monde. Cependant, des tensions sociales et nationales ainsi que des rivalités internationales couvaient, et tout cela a fini par faire exploser un conflit au début du XXe siècle.

Entrance to Europe a global power - third floor

MUTATIONS POLITIQUES

Le XIXe siècle, c'est l'âge des révolutions! Suivant l'exemple de la révolution française de 1789, les peuples européens se soulèvent contre la classe dirigeante formée par l'aristocratie et luttent pour l'instauration de droits de l'homme et de droits civils, pour une société démocratique et pour l'indépendance nationale.

Les mouvements nationalistes sont apparus comme l'expression d'un élan révolutionnaire qui promet aux citoyens une participation plus étroite au processus démocratique, mais de manière exclusive, en imaginant un monde composé de territoires nationaux où vit une population ethniquement homogène. Certains Européens se voulaient toutefois visionnaires et ont appelé de leurs vœux l'unité d'un continent s'affranchissant de toute forme d'allégeance nationale.

MARCHÉS ET MONDE DU TRAVAIL

De la vapeur, de la fumée, des usines, du bruit: tous les ingrédients sont réunis pour le coup d'envoi de la révolution industrielle en Grande-Bretagne. L'industrie manufacturière se répand ensuite à des degrés divers à travers l'Europe, faisant du continent le centre mondial de l'industrialisation, de la finance et du commerce.

Le progrès industriel est en marche grâce à l'innovation technologique et, en particulier, à la machine à vapeur qui marque l'essor de l'industrie lourde. Les méthodes de production sont bouleversées: d'immenses usines, où s'affairent des milliers de travailleurs, déversent des flots de biens d'équipement et de consommation.

SCIENCES ET TECHNOLOGIE

L'Europe de la fin du XIXe siècle se définit par la vitesse, le dynamisme et la foi dans le progrès. Le chemin de fer, l'électricité, le cinéma, la photographie et les nouvelles théories scientifiques et médicales ont fait d'elle le fer de lance d'une nouvelle ère, celle de la technologie. L'optimisme est alors roi.

L'avènement de l'ère du chemin de fer montre que l'Europe est à la pointe de la technologie au niveau mondial. L'industrialisation gagne du terrain et les voyages lointains sont à la portée de chacun, quelle que soit sa classe sociale.

IMPÉRIALISME

Le XIXe siècle est marqué par l'hégémonie de l'Europe sur le monde. Les empires se développent, des colonies sont conquises les unes après les autres – la révolution industrielle ne fait qu'encourager cette évolution. Les colonies fournissent les matières premières et les produits de luxe à même de satisfaire la soif de consommation grandissante des populations européennes; inversement, les colonies sont autant de marchés gigantesques pour les produits européens. On ferme un œil sur les abus et les inégalités de toutes sortes, qui sont jugés indispensables pour "civiliser" les populations sauvages. L'abolition progressive de l'esclavage fait place à de nouvelles formes d'intolérance et de racisme.

En 1914, les pays européens exercent leur domination sur 30 % environ de la population mondiale. L'Europe mène, depuis des siècles, des explorations outre-mer et s'adonne au commerce dans les nouveaux territoires, mais ce sont les progrès de la révolution industrielle qui lui permettront de resserrer son emprise sur les autres continents.